Pièges à frelons, attention aux amalgames !

Dans la revue de l’ARC (Agglomération de la Région de Compiègne) bulletin annuel 2020 est paru un encart page 27 : Notons la distribution de 2000 pièges à frelons asiatiques. Nous voulions revenir sur ce point. Un article très instructif réalisé dernièrement et paru dans le dernier bulletin de l’ADEP, nous apprend que sur 365 arthropodes piégés, on comptait seulement 16 frelons asiatiques ! Je vous laisse donc le soin de multiplier ces chiffres par 2000… La lutte contre le frelon asiatique ne doit pas faire oublier que bien d’autres insectes pollinisateurs sont sacrifiés (158 hyménoptères, 126 diptères etc) prouvant que l’alcool n’éloigne pas les abeilles….Il n’est donc pas nécessaire de faire plus de mal et déconseillé de pratiquer ce piégeage.

PUBLICATION du nouveau bulletin de l’ADEP (n°31-2019)

Au sommaire de ce numéro :

Une observation « numérique » (Gazé, Aporia crataegi) par L COLINDRE

Phaeostigma notata, la « mouche-serpent » (Raphidiidae) par L COLINDRE

Découverte de Lithurgus cornutus en Hauts-de-France (Hymenoptera, Apoidae, Megachilidae) par D. TOP et D. BOYS

Une petite route fleurie en Thiérache (Hyménoptera, Apoidae) par E. VIDAL

Contenu de pièges pour frelons asiatiques, Vespa vetulina par M. BERTRAND

Première constatation de la reproduction de Zoropsis spinimana dans l’Oise (Araneae, Zoropsidae) par M T’Flachebba

Opilions de Picardie, quelques observations, note 2 (Arachnida, Opiliones) par E VIDAL

Une minuscule « araignée sauteuse » en Picardie, Talavera inopinata et autres esepèces compagnes thermophiles (Araneae, Salticidae) par N VANSTEENE et E VIDAL

Découverte de l’araignée Theridion harmsi dans la Somme (Araneae, Theridiidae) par M CHAVERNOZ

Les Anthaxia des genêts en Picardie (Coleoptera, Buprestidae) par J.-C BOCQUILLON

Découverte d’Exocentrus punctipennis et Pogonocherus decoratus en Picardie maritime (Coleoptera, Cerambycidae, Lamiinae) par D FACON

Calamobius filum, un insecte en expansion dans le Nord de la  France et en Europe (Coleoptera, Cerambycidae) par D FACON

Le tigre Est isarien

La recherche des punaises dans le département de l’Oise prend bien des chemins. Battage par parapluie japonais, fauchage au filet fauchoir, piégeage divers, observation à vue… Nombreuses sont les techniques et chacune est efficace sur différentes familles de punaises.

Corythucha ciliata (Say, 1832) photo : Petra Broda Sous licence CC – 2.0 

La connaissance des habitudes hivernales de certaines pour les rechercher spécifiquement peut s’avérer très utile voir même rendre leur découverte très facile. C’est partant de ce constat que la proposition de rechercher une espèce bien particulière avait été faite il y a maintenant presque trois ans par le biais d’une note dans le bulletin de l’association. « Le tigre du platane » Corythucha ciliata (Say, 1832) présente en effet une particularité comportementale le rendant aisé à détecter en période froide. IL se rassemble fréquemment et en grand nombre sous les écorces des platanes (Platanus sp). Ces écorces étant naturellement déhiscentes, elles constituent des cachettes faciles d’accès pour les punaises et faciles à l’examen pour l’entomologiste qui cherche à cibler spécialement cette toute petite espèce de la famille des Tingidae.

Le département de l’Oise est actuellement le seul des trois départements de Picardie a avoir fait l’objet d’un début de recherche systématique. Les résultats sont assez éloquents et évoquent dès à présent une présence pérenne et systématique sur tous les supports arborés adaptés en milieu urbain. Même le platane unique perdu au milieu d’un parc urbain peut héberger ne serait-ce qu’un individu ce qui est suffisant pour attester de la présence de l’animal.

Chaque déplacement en ville peut donc faire l’objet d’une rentabilisation: vous voyez un platane, vous examinez quelques belles écorces sur le point de se détacher. Si l’écorce se détache partie basse en première alors rares sont les tentatives infructueuses.

Désormais une quarantaine de mentions circonstanciées ont été produites dans le département. Une recherche plus poussée permettra sans aucun doute de multiplier fortement ce résultat. A vos platanes !

Adelski A 2018 tous droits réservés.

Plus de 1600 espèces d’arthropodes sur 500 m²

Amateur de photo et de nature, l’apparition de petits APN de qualité m’a permis de m’intéresser à la flore et à la faune du jardin et de la maison. Bien sûr, légender ces photos m’est apparu indispensable. De là, des demandes d’identification sur le forum « Le Monde des insectes » puis mon inscription à l’ADEP.

Très vite, l’envie d’inventorier la flore et la faune présente m’est venue et j’ai vite été étonné par la diversité de celles-ci ! Toute la famille a été mise à contribution, avec énormément d’efficacité, surtout pour les araignées…

Le lieu : une maison dans un village de l’Oise (60), complètement ceinte de murs, avec un petit jardin devant et derrière, un ru à proximité et des forêts de chaque côté.

Le bilan des observations porte sur une dizaine d’années. Parmi ces observations, il y a certainement un certain nombre d’espèces «importées » (bois de chauffage, récoltes de champignons, voitures, etc).

Le résultat brut est étonnant, à ce jour, plus de 1600 taxons différents.

Les déterminations dans les cas compliqués, ont été faites par des spécialistes, notamment membres de l’ADEP, ou participants des forums « Le Monde des insectes » et « Diptera.info » ; un grand merci à eux, sans qui ce document ne pourrait exister.

Voici un bref aperçu des observations :

Heteropterus morpheus (Pallas,1771) Photo M. Bertrand
Dactylosternum abdominale (Fabricius, 1792) Photo : P. Zagatti sous licence CC-NC-SA
Psallus perrisi (Mulsant & Rey, 1852) Photo : M. Bertrand
Taeniopteryx schoenemundi (Mertens, 1923) Photo : M. Bertrand

Des résultats plus approfondis seront publiés dans un futur bulletin de l’ADEP.

Bois de Tillet : Identification automnale des papillons nocturnes

Une dernière « chasse » lumineuse pour cette fin d’année a été organisée par l’ADEP afin de parfaire notre connaissance sur les hétérocères présents sur le site du Bois de Tillet (F.D. de Rêtz, Oise 60).

C’est Carole qui, fonction de la météo du jour, a rapidement organisé cette dernière séance d’inventaire et que nous remercions ici. Thibaud Daumal a répondu présent et est venu parfaire le dispositif d’une troisième lampe.

Thibaud en pleine installation. Photo LC.

A cette saison le soleil décline rapidement mais les températures restent encore douces (17°C lors de notre arrivée à 20 h 45 et 13°C à 0 h 00). Peu de lune mais une brise malvenue…

Allumage. Photo LC.
Carole en pleine détermination. Photo LC

Cette mobilisation a permis de recenser une petite quarantaine d’espèces dont 7 sont d’intérêt ou liées au milieu landicole.

Catocala faxini, (La Lichénée bleue) une espèce déterminante ZNIEFF. Photo LC
Le Sphinx du liseron (Agrius convolvuli), commun mais toujours impressionnant au drap ! Photo LC

Quelques chenilles dont :

Chenille de la Noctuelle de la Myrtille (Anarta myrtilli). Sur la liste rouge de Picardie, espèce déterminante ZNIEFF. Cliché : James Lindsey sous licence CC BY-SA 3.0

Les araignées tissent des fils

Le 28/09/2019, un atelier intitulé « Les araignées tissent des fils » a été animé par le réseau picard d’étude des araignées associant Picardie nature et l’Association des Entomologistes de Picardie dans le cadre de la programmation culturelle 2019- 2020 de la médiathèque de Corbie (Communauté de communes du Val de Somme).

Un diaporama et la présentation de spécimens vivants ont levé le voile sur les différentes espèces d’araignées et leurs secrets. De la globuleuse « Epeire à quatre points » (photo ci-dessous) en passant par la filiforme Tetragnathe à la fameuse Tégénaire, visitant souvent les intérieurs en automne, toutes auront contribué à montrer leurs différentes capacités à se mouvoir dans l’espace.

Cet évènement a permis de répondre aux nombreuses questions d’un public très curieux et de faire manipuler avec précaution des animaux finalement extrêmement fragiles.

Animateurs : Sébastien Legris (Picardie Nature) & Emmanuel Vidal (ADEP).

Aproceros leucopoda Takeuchi, 1939, la Tenthrède zigzag

(Hymenoptera, Symphyta, Tenthredinoidae, Argidae)

Originaire d’Asie, l’espèce s’est rapidement répandue en Europe de l’Est dès 2003 (Bull. SV, 2018) : Hongrie, Pologne, Roumanie, Slovaquie, Ukraine, Serbie, etc. et maintenant l’Europe de l’Ouest : Italie, Pays-Bas, Allemagne, Autriche, Belgique (en 2013), France dès 2017 (Legrand, 2017).

La première donnée confirmée dans l’Oise nous provient de notre collègue J.-L. Hercent à Villers St Paul (Oise, 60) en 2018, puis l’espèce est redécouverte cette année par M. T’Flachebba toujours dans l’Oise.

En Italie, les études démontrent que le transport routier est bien l’une des principales causes de dispersion rapide de l’insecte dans le pays. Des ormes défoliés ont été observés dans les zones de stationnement d’autoroute où les véhicules (voitures et camions) s’arrêtent souvent en transit en provenance d’Europe centrale (Zandigiacomo et al, 2011).

Imago.  Cliché : Thomas Legrand, photo sous licence CC BY NC

L’espèce est multivoltine et produit probablement au moins quatre générations par an.  Sa reproduction est donc rapide et les larves sont nombreuses (Zandigiacomo et al, 2011). Ces dernières, exclusivement phytophages, s’attaquent aux populations d’ormes (Ulmus).

Larve. Stephan M. Blank (2009) photo sous licence CC BY SA 3.0 

La graphiose de l’orme qui a atteint l’Europe depuis les années 70 a déjà éliminé une grande partie des ormes adultes. Nul doute que les jeunes populations subsistantes d’ormes lisses ou blancs (Ulmus laevis Pall., 1784) et d’ormes champêtres (Ulmus minor Mill., 1768) encore présentes dans nos régions, n’avaient pas besoin de ça…

Le « zig-zag » d’où est tiré le nom vernaculaire, évoque les dessins caractéristiques que réalisent les larves (= fausses chenilles) en s’alimentant (cf. photo ci-dessous).

Cliché de Mathieu T’Flachebba

Ci-dessus, détail de la photo sous contraste qui permet de mieux voir la forme caractéristique de la découpe.

Il s’agit d’un insecte que nous pouvons facilement identifier lors de nos inventaires du moins au stade larvaire. A ce jour, les informations sur sa dispersion sont fragmentaires et nous ne connaissons pas encore l’impact de cet hyménoptère invasif sur les ormes. L’espèce est saisissable dans la banque de données ClicNat, ce qui permettra rapidement de mieux appréhender le phénomène.

A suivre…

Remerciements à Mathieu T’Flachebba pour l’utilisation de sa photo.

Bibliographie et sites internet :

ZANDIGIACOMO P, CARGNUS E, VILLANI A. (2011) – First record of the invasive sawfly Aproceros leucopoda infesting elms in Italy. Bulletin de Insectology 64 ( 1): 145-149.

LEGRAND T, (2017) – Nouvelle espèce invasive pour la France, La Tenthrède zigzag de l’orme AprocerosleucopodaTakeuchi, 1939 (Hymenoptera, Tenthredinoidea, Argidae). Bulletin de la Société Entomologique du Nord de la France, n°365 –4ème trimestre 2017, pp. 10-12

BSV Jardins et espaces verts, Hauts-de-France (2018). La Tenthrède zigzag de l’orme présente en France. Lettre N°3. Site : http://draaf.hauts-de-france.agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/BSV_JEV_HdeF_no3_cle49a891.pdf

Lien ClicNat de l’espèce : http://www.clicnat.fr/?page=fiche&id=12545

Bulletin de l’ADEP Annee 2018 – n°30

Pour l’acheter et le recevoir, merci de vous adresser directement au secrétariat de l’association via l’adresse suivante :

secretariat@adepentomo.fr

Au sommaire de ce numéro :

Variabilité et risques de confusion chez Grammoptera ruficornis (F. 1781) et Grammoptera abdominalis (Stephens, 1831), (Coleoptera, Cerambycidae) par D. Facon.

Observations de diptères Syrphidae, Stratiomyididae et Asilidae dans l’Aisne (02) par C Vanppelghem.

Une épeire verte bien rare (Araneae, Araniella) par N. Vansteene (=Araniella inconspicua (Simon, 1874)).

Observation du fourmilion Distoleon tetragrammicus dans l’Aisne par N. Vansteen.

Une punaise méridionale s’installe dans le soissonnais par N. Vansteen (= Holcogaster fibulata).

Quelques observations sur Sceliphron curvatum F. Smith, 1870 par J.-C. Bocquillon.

Note sur le statut et l’écologie de Temnothorax interruptus (Schrenck, 1852) (Hymenoptera, Formicidae) par L. Colindre.

Huit araignées nouvelles pour la France découvertes en Haut-de-France (Arachnida, Araneae) par E. Vidal.

Première observation de Mecostethus parapleurus (Hagenbach, 1822) dans le département de l’Oise et la région Haut-de-France (Insecta, Orthoptera) par A. Adelski.

Monchy-Humières en lumière par C. Derozier & C. Pagot. (= hétérocères, Oise 60).

Bulletin de l’ADEP EN LIGNE : ANNEE 1993

Au sommaire :

Contribution à la connaissance du patrimoine naturel picard : synthèse de relevés lépidoptérologiques dans la Somme, l’Oise et l’Aisne (Lepidoptera Rhopalocera & hétérocera) par G.C. Luquet.

Etude des lépidoptères du département de l’Aisne (02) par A. Pucci.

Contribution au recensement du genre Carabus en Picardie (suite) par A. Pucci.

Cinq espèces de Coccinellides redécouvertes en Picardie par J.-P. Coutenceau.

Encore des buprestes en Picardie ! par P. Antheaume.

Deux intéressantes captures estivales dans la Vallée de l’Automne (Oise 60) : Leptura quadrifasciata L. & Cryptocephalus primarius Har. par J.-C. Bocquillon.

Conservation de la diversité entomologique. Compte rendu de la journée d’études du 6 mars 1993  par J.-C. Bocquillon.

Deux espèces de fourmilions recensées  en Vallée de l’Automne par J.-C. Bocquillon.

Une prospection nocturne en bordure du camp de Sissonne (Aisne 02) par G. Lecocq.

Des scorpions dans l’Oise ? par P. Buchart

Eco-éthologie de différents bourdons (Bombus sp) par B. Himpens.

De drôles de petites formes par P. Dusquesne.(= insectes Cynipidae, hyménoptères ténébrants).

L’épeire fasciée dans le département de la Somme (80) par G. Dron (=Argiope bruennichi (Scopoli, 1772), épeire frelon).

Nouvelles données sur les araignées de la Somme (80) par F. Sueur.

Deux nouvelles stations pour l’épeire fasciée par M. Duquef.(=Argiope bruennichi (Scopoli, 1772), épeire frelon).

Brève note sur les Orthoptères de Picardie par F. Sueur.

Programme Vallée de l’Oise (extrait) avec l’aimable autorisation de son Directeur O. Hernandez par le CENP.

Journée caniculaire au camp de Sissonne (Aisne 02) par M. Fournal.

Insectes protégés sur le territoire national et en région Ile-de-France par l’OPIE.

Bulletin de l’ADEP EN LIGNE : ANNEE 1997

Au sommaire de ce numéro :

Note sur quelques coléoptères de Sissonne par J.-C. Bocquillon.

Un entomologiste nous a quitté par J.-C. Bocquillon. (Ernst JUNGER).

Quelques observations sur les modifications de l’entomofaune picarde par J.-C. Bocquillon. 

Tachinaires dans l’Oise par J.-J. Decerf.

Catalogue non exhaustif des coléoptères de Pont-Sainte-Maxence et ses environs (Oise, 60) 1991-1998 par A. Lévêque.

Une mention précoce de Cicindela campestris par A. Lévêque.

 Notion de biorépartition pour le lépidoptère Lycaneidae Lysandra coridon  par F. Beaupère. (=Argus bleu-nacré).

Quelques données sur un habitant discret des coteaux : Odontotarsus purpureolineatus (Rossi, 1790) par D. Frimin.

Seconde note sur les hétérocères de la Vallée de l’Automne (Oise, 60) par S. Berhamel.

Liste des espèces rencontrées à Cavillon (Somme, 80) de novembre 1997 à mars 1998 par F. Beaupère.

Compte rendu de la sortie ADEP du 8 mars 1998 en Baie de Somme (80) par P. Ponel.

Chassez donc à la miellée par J. Barbut et S. Berhamel.

Les surprises de la Forêt de Compiègne par J. Barbut et S. Berhamel.

Une année entomologique en Picardie : 1997 par M. Fournal.

Observation d’Heteropterus morpheus en lisière de Forêt d’Halatte par A. Lévêque. (= le Miroir).

Observation de Catocala sponsa, de Argynnis paphia et de Clossiania dia dans l’Oise (60) en 1998 par A. Lévêque.

Liste commentée des espèces de Lépidoptères déterminantes des ZNIEFF (ADEP 1998) première partie.

Prospection des coléoptères aquatiques dans le marais Dozet à Précy sur Oise, année 1997 par P. Queney.

Diptères et compagnie : Tachina fera L., Pollenia rudis F., Gonia atra Meig. par J.J. Decerf.

Aller à la barre d’outils